Skip to main content
ae

L'UE relance l'aide au développement pour le Mali

12.02.2013, 15:30 GMT


Le soutien à long terme pour le Mali a été convenu lors de la réunion des ministres du développement

Les ministres européens du développement et les commissaires se réunissant aujourd’hui à Dublin ont convenu de reprendre l’appui au développement à long terme pour le Mali.

Plus de 250 millions d’euros de financement par l’Union européenne seront disponibles en 2013 afin d’aider le Mali à restaurer la démocratie et la paix et d’assurer que les communautés vulnérables puissent avoir accès à des aliments nutritifs, à de l’eau potable et à des installations sanitaires. 

Accueillant favorablement la décision, le ministre du commerce et du développement, M. Joe Costello, qui a présidé la réunion du jour dans le cadre de la présidence irlandaise du Conseil de l’UE, a déclaré:

«L’Union européenne a fourni 116 millions d’euros d’aide humanitaire afin de répondre aux besoins les plus urgents en nourriture, abris et sécurité des Maliens depuis le début de l’année 2012.

Cependant, l’annonce d’aujourd’hui selon laquelle nous relançons une aide à long-terme pour le Mali souligne l’engagement de l’UE à soutenir le peuple malien pendant les années difficiles à venir alors qu’ils œuvrent à reconstruire leur pays et leur avenir.

Nous nous concentrerons tout spécialement à soutenir le Mali dans son retour à la paix et à la démocratie. Nous aiderons également les milliers de familles déplacées à cause du récent conflit à avoir accès à la nourriture et aux services de base dont elles ont besoin. Dans le cadre de ce plan d'action ambitieux, l'Union européenne financera des programmes afin de prévenir les conflits, de faciliter la réconciliation et de préparer les élections qui doivent se tenir avant le mois de juillet conformément à la feuille de route pour la transition adoptée par les autorités maliennes. Nous fournirons également de l'eau ainsi que des installations sanitaires vitales, des programmes de nutrition en plus de mettre en avant des nouvelles propositions permettant d'aider à relancer l'économie.»

Le ministre M. Costello a ajouté: «Le résultat très positif des négociations sur le CFP garantit à l'UE de demeurer le premier fournisseur d'aide internationale lors de cette décennie. Ceci est extrêmement positif pour les centaines de millions de nos concitoyens vivant dans la pauvreté et la faim et qui ont besoin de notre aide.

Le commissaire européen au développement, Andris Piebalgs a annoncé aujourd'hui aux ministres européens du développement que l'adoption rapide par les autorités maliennes d'une feuille de route politique de transition ouvrait la porte à la relance de l'aide au développement qui a été suspendue par une mesure de précaution en mars dernier, suite au coup d'État à Bamako, la capitale du Mali. Le commissaire pour l'aide humanitaire et la réponse aux crises, Kristalina Georgieva, a également rendu compte de sa récente visite au Mali.

Leur discussion d'aujourd'hui a été encadrée par le rapport d'une mission d'évaluation des besoins de l'UE, exposant les besoins les plus urgents de la population malienne et examinant la meilleure façon dont l'Union peut soutenir la transition du pays vers la paix et le développement dans les années à venir. 

Également à l'ordre du jour de la réunion de deux jours, figurait une discussion sur l'engagement de l'Union européenne dans le développement de nouveaux objectifs internationaux pour le développement humain après la date butoir des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015. Les ministres ont été rejoints par l'ancienne présidente de l'Irlande, Mary Robinson, ainsi que par la conseillère spéciale du secrétaire général des Nations unies, Amina Mohammed.

Durant toute la réunion, les ministres ont convenu que l'Union européenne adopterait une approche commune dans les négociations internationales destinées à construire un consensus global autour de ce nouveau cadre ambitieux guidant les efforts de développement après 2015. Ils soulignent le besoin de s'accorder sur une série d'objectifs qui s'appuient sur les progrès des OMD et abordent le défi global de la durabilité de l'environnement. Ils ont convenu que l'objectif principal serait l'élimination de l'extrême pauvreté dans le monde en une génération.

Le ministre M. Costello a ajouté: «Assurant une position européenne commune lors des négociations afin de s'accorder sur un cadre de développement global est l'une des priorités majeures de la présidence irlandaise. La question sera en tête de liste de l'ordre du jour des deux prochaines années et je suis ravi que les ministres européens du développement aient convenu aujourd'hui de parvenir à un accord sur une série d'objectifs de développement après 2015 qui comprennent la durabilité de l'environnement. Pour la première fois, nous avons été joints par le commissaire européen à l'environnement, Janez Potocnik, ce qui a souligné la cohérence et l'intégrité de l'approche de l'UE. Notre but est d'éliminer l'extrême pauvreté en une génération. Nous croyons que s'offre à nous une opportunité historique de parvenir à ce but.»

De plus, lors de la réunion, le commissaire au développement, Andris Piebalgs, a fait un exposé sur les objectifs de l'aide publique au développement (APD) dans le contexte d'un accord conclu lors du Conseil européen sur le cadre financier pluriannuel (CFP) qui a augmenté les financements pour le développement et l'aide humanitaire pour la période de 2014 à 2020.

Le ministre M. Costello a indiqué: «Le résultat très positif des négociations sur le CFP garantit à l'UE de demeurer le premier fournisseur d'aide internationale lors de cette décennie. Ceci est extrêmement positif pour les centaines de millions de nos concitoyens vivant dans la pauvreté et la faim et qui ont besoin de notre aide.

«Cela nous confère également une grande responsabilité dans l'utilisation de ces ressources pour répondre aux crises humanitaires et fournir une aide au développement de la manière la plus ciblée et efficace possible. En tant que présidence du Conseil de l'UE, l'Irlande fera avancer ces négociations avec le Parlement européen. Nous travaillerons sans relâche afin d'assurer un résultat positif.»

Les ministres du développement ainsi que les commissaires Kristalina Georgieva et Andris Piebalgs ont également évoqué la crise complexe dans la Corne de l'Afrique, une région dans laquelle des années de pauvreté chronique, de sécheresse et de conflits armés ont laissé des millions de personnes vivre à la limite de la survie. La plus récente crise alimentaire de 2011 et 2012 a affecté plus de 13 millions de personnes dans huit pays. Les ministres et les commissaires ont discuté du besoin urgent de trouver des solutions à long terme afin d'aider les communautés vulnérables à renforcer leur résilience face aux phénomènes tels que la sécheresse ou les catastrophes naturelles.

Le ministre M. Costello a ajouté: «La préparation et la prévention des catastrophes non seulement sauvent des vies et évitent bien des souffrances, mais de plus, cela s'avère être plus économique que de répondre une fois la catastrophe passée. Investir davantage dans des mesures visant à accroître la résiliance des habitants aux crises leur garantira d'être mieux à même d'anticiper, de gérer et de se relever des crises futures. Parmi ces mesures, se trouvent des systèmes d'alerte précoce, des semences résistant à la sécheresse, de meilleurs systèmes d'irrigation et des programmes de protection sociale.

Nous savons que cette approche fonctionne: en 2011 en Ethiopie, la famine a été évitée grâce à un programme de protection sociale et des système de gestion des crises mis en place par le gouvernement éthiopien et soutenu par des donateurs dont a fait partie l'Irlande ainsi que d'autres pays membres de l'UE. Aujourd'hui, nous avons discuté de la manière dont nous redoublerons d'efforts pour renforcer la résilience des communautés vulnérables face aux catastrophes en améliorant les liens entre notre aide au développement à long-terme et l'aide humanitaire pour les années à venir.»

Evènements liés

Voir tous les évènements liés >

eu2013ie

02.07.2013, 10:29 eu2013ie Taoiseach Enda Kenny presents results of the Irish Presidency #eu2013ie in address to the European Parliament #EU eu2013.ie/news/news-item…

02.07.2013, 10:14 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "Our shared identity exists beyond the realm of mere economics or currency or money." #eu2013ie #EU

02.07.2013, 10:10 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "#MFF is the single, biggest investment tool we have at our disposal. We need to come together and use it forthwith." #eu2013ie

02.07.2013, 10:08 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "By listening actively I believe we managed to address the main issues of concern identified by EP raised in March." #eu2013ie

02.07.2013, 10:08 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "The result identifies best way to ensure that almost €1trillion for #MFF is released as soon as possible into real economy."

Contacts

Fionnuala Quinlan, Attaché du presse

T:

M:

E:

picture of Andrea Pappin, porte-parole pour la présidence de l'UE

Andrea Pappin, porte-parole pour la présidence de l'UE

T:

M:

E:

picture of Gerald Angley, directeur de la communication politique

Gerald Angley, directeur de la communication politique

T:

M:

E:

Actualités en lien


Voir toute l'actualité en lien ›