Skip to main content Skip to secondary navigation

Les dates charnières de l'UE

  «Songez où débute la gloire de l'homme. Et dites que ma gloire fut d'avoir de tels amis.»

 William Butler Yeats

Les fondations de l'UE ont été posées après la Seconde guerre mondiale afin de garantir une paix durable et une prospérité en Europe par le biais de la  coopération économique et de l'intégration. Depuis lors, l'UE a beaucoup évolué:

Ci-dessous, vous trouverez un sommaire des dates clés du développement de l'UE.

La déclaration de Schuman et la communauté du charbon et de l'acier

Le 9 mai 1950, le ministre français des affaires étrangères, Robert Schuman, propose un nouveau projet pour renforcer la coopération en Europe afin de rendre impensable de future guerre et garantir une paix durable. Basé sur ce «plan Schuman», six pays (la Belgique, la France, l'Allemagne de l'ouest, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas) ont établi en 1951, la communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA). Ils se sont engagés à coopérer dans la production de charbon et d'acier (industries essentielles à la guerre mais aussi importantes pour le commerce) et ont établi une organisation afin de réguler le marché du charbon et de l'acier pour garantir le bien commun.

 

Le 9 mai est célébré chaque année en tant que journée de l'Europe.

Les traités

La CECA s'est avérée être un succès et un nombre de traités subséquents ont marqué son évolution dans l'Union européenne que nous connaissons aujourd'hui.

Le traité de Rome, 1957

En 1957, les mêmes six pays acceptent les deux traités de Rome établissant la communauté européenne économique (CEE) et la communauté européenne de l'énergie atomique (EURATOM). Les deux traités ont créé une union douanière, un marché commun basé sur le principe de la libre circulation des capitaux, des biens, des services et des personnes et un cadre de recherche de coopération sur l'énergie nucléaire.

En 1967, les institutions indépendantes mises en place pour gérer la CECA, la CEE et l'EURATOM ont été fusionnées en un cadre unique, celui de la Communauté européenne avec une Commission et un Conseil.

Les premières vraies élections de la troisième institution européenne actuelle, le Parlement européen, ont eu lieu en 1979.

L'acte unique européen, 1986

Cela a créé un élan de plus vers l'intégration européenne et a posé la date butoir de 1992 pour la réalisation du marché intérieur.

Le traité de Maastricht, 1992.

Il a étendu la coopération européenne au-delà du domaine économique en fixant des règles claires pour la politique étrangère et de sécurité commune et pour la justice et les affaires intérieures. La Communauté européenne est officiellement devenue l'Union européenne.

Le traité d'Amsterdam, 1997

Cet ensemble de plans pour réformer les institutions de l'UE donne à l'Europe une voix plus forte dans le monde et concentre ses activités sur l'emploi et les droits des citoyens.

Le traité de Nice, 2001

Il a réformé les structures de l'Union afin de lui permettre de s'étendre en accueillant dix nouveaux Etats membres en 2004.

Le traité de Lisbonne, 2007

Il a renforcé la démocratie en donnant plus de pouvoirs au Parlement européen, ainsi qu'au rôle des parlements nationaux et en offrant le droit aux citoyens de pouvoir directement solliciter des propositions de la Commission. Cela a simplifié et renforcé la prise de décision grâce à des procédures de rationalisation et des règles de votes ainsi qu'à la mise en place d'un président permanent du Conseil européen. Cela a amélioré la capacité de l'UE à s'attaquer aux défis en renforçant sa politique des affaires étrangères à travers la création d'un service extérieur commun et un Haut représentant pour parler et agir au nom de l'UE dans les forums internationaux. Et il a inscrit la charte des droits fondamentaux dans le droit européen.

L'élargissement

La modification du traité a aussi été conduite par la nécessité de l'UE de s'adapter à une augmentation régulière de nombre, passant de 6 à 27:

1973: le premier élargissement avec l'Irlande, le Danemark et le Royaume-Uni

1981: la Grèce

1986: le Portugal et l'Espagne

1995- l'Autriche, la Finlande et la Suède

2004: Chypre, la République Tchèque, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, Malte, la Pologne, la Slovaquie et la Slovénie. Cela, la plus grande ambition d'élargissement, a eu lieu pendant la présidence irlandaise de l'UE.

2007: la Bulgarie et la Roumanie

La Croatie deviendra membre en 2013 et la Turquie, l'Islande, le Monténégro et l'ancienne République yougoslave de Macédoine ont obtenu le statut de candidats.

Avant qu'un pays candidat ne puisse rejoindre l'Union, il doit mettre en œuvre la législation de l'UE déjà existante et respecter des normes élevées de démocratie, de justice et de droits de l'homme. Il doit aussi avoir une économie de marché opérationnelle.

Le marché unique

Depuis le commencement, l'ambition de l'Europe est de créer un marché unique complètement intégré avec une libre circulation des capitaux, des biens, des services et des personnes. Cela s'est avéré être plus facile à dire qu'à faire. Mais l'acte unique européen, avec sa date butoir de six ans pour compléter le marché unique de 1992, a fourni l'impulsion nécessaire.  Des restrictions à l'import et d'autres barrières au commerce ont été supprimées.  La législation a été harmonisée et les normes européennes communes ont été introduites. Le principe de la reconnaissance mutuelle (c'est-à-dire le fait qu'un produit fabriqué légalement dans un Etat membre ne puisse pas être interdit à la vente dans un autre) a été mis en œuvre.  Au total, quelques 300 actes législatifs ont été adoptés afin de concrétiser le marché unique.

Le marché unique a fonctionné à l'avantage des citoyens européens.  Il a permis aux entreprises européennes d'accéder, sans entraves, à un marché composé de 500 millions d'individus et a offert une plus grande variété et de meilleurs prix aux consommateurs européens.

Le marché unique continue à évoluer afin de refléter les changements du monde dans lequel nous vivons.  Une des priorités de la présidence irlandaise est d'encourager la mise en œuvre de mesures dans un second acte de marché unique, particulièrement celles liées à des secteurs nouveaux et émergents.  Une des priorités principales sera le marché unique du numérique permettant la libre circulation du commerce en ligne, des services et du divertissement à travers les frontières nationales grâce à une meilleure règlementation et avec un internet haut-débit accessible à tous. 

L'Euro

Le 1er janvier 2002, l'euro a remplacé les devises nationales dans 12 États membres de l'UE dont fait partie l'Irlande (maintenant étendu à 17 pays).  Ces pays sont connus comme étant la zone euro. La banque centrale européenne à Francfort fixe les taux d'intérêts et règlemente l'inflation dans la zone euro. 

Pour adopter l'euro, les États membres doivent remplir des conditions concernant les taux d'intérêts, les déficits budgétaires, l'inflation, la dette souveraine et la stabilité des devises.

La crise financière mondiale et son impact sur les économies de l'UE et les membres de la zone euro a conduit à la création de nouveaux mécanismes. Le mécanisme de stabilité européenne protègera la stabilité, la coordination et la gouvernance et renforcera la discipline fiscale alors que le pacte pour la croissance et l'emploi aide à guider les politiques et les budgets des États membres.